AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Faîtes un voeu !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Djinn
¤ Faîtes un...Voeu ! ¤
avatar

Nombre de messages : 11
Nature & particularité(s) : J'aime exaucer, eheh
Date d'inscription : 12/02/2009

MessageSujet: Faîtes un voeu !   Jeu 12 Fév 2009 - 20:02

    Il est bien loin de chez lui. Bien loin de son antre aux grains multiples. La forme tournoie, se meut avec les brumes... S'amuse aux plus étranges bruits, pensées venant de nul part, qui se prononcent dans un écho blafard.

    Sans en connaître véritablement la raison, sans savoir pourquoi, vous avez obéi à cette voix... à cette Loi.
    Le Djinn se fête aujourd'hui, le Djinn en toute dimension, en toute dimension... se dévoile à vos yeux ébahis.



    Il n'a vraiment pas, vraiment pas l'air d'un bon génie...

    Ses dents... Ses monstrueuses dents aiguisées en son sourire gigantesque ! Moqueur !
    Que surmontent, dans cet emmêlement de brumes noires, celles qui tranchent avec le brouillard, que surmontent... deux petites flammes jaillissants plus ou moins intensément dans ses orbites que l'on devine sans fond.

    Il vous a TOUS attiré ici. Dans le Nifflheim, vous avez atterri. Il se moque de vous, vous vous sentez petite souris lorsque les flammes de ses yeux... grandissent !

    Vous n'avez pas pu résister, c'était impossible... Comme le papillon par un futur brasier... Comme un Éphémère emplit de son souhait le plus cher.
    Du moins, celui dont il se rappelle encore.

    "Alors?! Alors !
    Faîtes-un vœu !"


    Le ton est enfantin, mais la voix est grave, grinçante, désagréable. Elle crisse, impatiente, à vos oreilles, et de multiples lueurs glacées apparaissent dans le brouillard.

    Elles éclaireront tour à tour, chacun des "invités".

    "C'est la bougie ! La bougie qu'il faudra souffler ! Quand vous aurez choisi ! Choisi parmi tout ce que vous désirez"


    Et dans chacune de vos pensées, paraîtront ses multiples souhaits... Ce que vous désiriez... Que ce soit la première pensée d'un souhait absurde, ou celui plus profond de réelles aspirations...

    Eheheh.
Revenir en haut Aller en bas
http://ShadowUmbre.deviantart.com/
Sauvage
¤ Voyageuse Eternelle ¤
avatar

Nombre de messages : 8
Age : 25
Je suis membre de : Longest Night
Nature & particularité(s) : Princesse nue sans avenir, court après des lucioles
Date d'inscription : 24/02/2009

Songe esquissé
Race & Aptitudes: A première vue, rien de bien particulier
Nom du perso: Se présente sous le pseudo de Sauvage
Idéologie: Aucune

MessageSujet: Re: Faîtes un voeu !   Jeu 26 Fév 2009 - 22:34

Du brouillard, comme un linceul, entre ses jambes, par-dessus son torse, devant ses yeux, autour de sa tête – un paysage désaxé, douceâtre, d’où venait d’éclore…. un monstre.
Sauvage les connaissait, les monstres ; qu’elle en cite ! Le Cyclope, par exemple, l’Hydre aussi, et le Pays Noir, vous savez, ce pays si lointain où tout est absent ?…Les femmes y portent des toges noires qui cachent leur corps racornis et flétris.

On dit qu’elles ont oublié que les couleurs existaient.
Des serpents se lovent sous leur pied, rampent le long de leurs cuisses brunes. Ils sont venimeux.


L’Ephemère créature plongeait ses yeux tremblant à travers la brume étrange qui habitait le corps du monstre, remontant en cerceau et en vrilles le long de son cou sombre. Ce monstre avait des dents. Comme un requin, mais mieux, parce qu’il souriait. Un requin, se rappelait-elle, ça ne souriait pas.
Ça ne faisait que déchiqueter ce qu’il trouvait. Notez la nuance.

Les lèvres de Sauvage tremblaient, et elle rentrait la tête dans ses épaules, ses grands yeux fixés sur le…le….le fantôme. Il fallait bien le regarder, des fois qu’il déciderait de l’avaler.

Sur ses cils noirs se formaient des gouttes d’eau dûes à l’humidité. Ou etait-ce…autre chose ?
Juste un vulgaire témoignage d’une existence passée. Qu’avait-on à faire des larmes, en Eionir – puisqu’on les y oubliait !

Oh, quelle chute. Quelle chute éphemère, sans raison, sans sensation.
Juste, juste, juste un abîme. C’était comme si – le regard de ce monstre – avait creusé un abîme en son ventre, avait fait crissé tous ses os, tous ses nerfs, d’un même appel : s’enfuir.
S’enfuir. Il n’y avait pas de sable, pas de rocs, pas de falaises, juste du brouillard, du brouillard et des souhaits ; et qui rêvent encore de voir ses désirs exaucer ?
Il n’y avait de génies que des menteurs,des trompeurs, tout comme les Hommes !

Sauvage connaissait bien les monstres ; elle les fuyait lorsqu’ils…souriaient d’un peu trop près.
Et comme une biche affolée, elle éteint ses pensées et veut fuir à travers les nappes de brumes, les linceuls blancs, oh oui – si elle avait un souhait – et si elle pouvait le formuler – cela serait que….ce monstre ait beaucoup, beaucoup moins de dents. Qu’il ne la voie plus. Qu’il ne la regarde plus. Que ce soit quelqu’un d’autre. Un autre endroit.
La sauvage éphemère recule pas à pas, attendant le moment de….disparaître.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.deviantart.com/print/48746/?itemids=
Nivïâ
¤ Vierge de glace ¤

avatar

Nombre de messages : 23
Je suis : Un congélo sur pattes ! (Goliath)
Je suis membre de : Hollow Dream
Nature & particularité(s) : je peux faire des doubles comptes à tour de bras ! mouahaha....
Date d'inscription : 21/09/2008

Songe esquissé
Race & Aptitudes: mais une déesse, vous savez pas ce que c'est ou quoi
Nom du perso: Nivïâ
Idéologie: Aucune

MessageSujet: Re: Faîtes un voeu !   Lun 2 Mar 2009 - 16:44

Blanc. Tout blanc.
Une épaisse brume recouvrée cette endroit étrange et mystérieux. Une brume où se trouvait Nivïâ, presque invisible dans tout ce blanc. On pouvait la voir, et pourtant elle, ne voyait rien. Ou peut-être si, cette chose flou non loin d'elle, qui devenait de plus en plus nette. Cette chose...

Djinn

Elle voyait, on lui avait redonné la vue. Mais qu'elle vision d'horreur quand elle vu ces dents ! Ces dents aiguisée comme des lames, qui semblaient pouvoir trancher l'acier et le titane. Mais ce dentier n'étaient que l'infirme partie d'un monstre gigantesque qui voudrait sûrement vous manger. Il faisait peur. Nivïâ avait peur. Cette sensation qui vous donnait envie de fuir loin, de partir, alors que vos jambes tremblent et que votre corps reste immobile. Ce sentiment de danger que la déesse n'avait ressentie qu'une fois auparavant -avant de se retrouver devant son reflet. Tout comme à ce moment là, elle voulait partir, mais elle ne pouvait pas. On la retenait pour une raison encore inconnue.

Et ces alors qu'une voix retentit. Elle semblait grave et inhumaine, mais pourtant douce et enfantine. La créatrice leva les yeux subitement vers le serpent qui lui faisait face. Un adulte qui n'avait jamais grandit. Malgré toutes ces dents, Nivïâ percevait l'excitation d'un enfant devant ses cadeaux d'anniversaire dans les yeux de ce monstre. Et la déesse compris qu'elle n'était qu'un simple objet de divertissement parmi les autres.

Des lueurs percèrent le brouillard lourd qui l'entourait. Des lumières qui venaient réchauffer les "invités". Et une petite boule lumineuse s'arrêtât devant Nivïâ, alors que la voix resonnat une seconde fois. Un désir. Juste un. De quoi pouvait-elle avoir envie ? La chose qu'elle désirait le plus au fond elle ? Nivïâ aurait voulu du temps pour y réfléchir.
Du temps.
Du temps...
C'est de cela qu'elle voulait, autant de temps qu'elle désirait. Ne point oublier, toujours "rester". Elle est immortelle, mais la mécanique de ce monde voulait qu'elle disparaisse à jamais, en lui faisant perdre la mémoire.

Alors non.

Elle souhaitait ne pas oublier, toujours vivre sans jamais mourir. Redevenir ce qu'elle à toujours était
Une déesse.
Revenir en haut Aller en bas
http://urielstock.deviantart.com/
Prince
¤ Magicien mémorable, à plumer ¤
avatar

Nombre de messages : 6
Je suis : tout à fait convenable, si-si.
Je suis membre de : Terres lointaines à peine foulées.
Nature & particularité(s) : Volaille !
Date d'inscription : 18/02/2009

MessageSujet: Re: Faîtes un voeu !   Jeu 5 Mar 2009 - 21:47

- Pourquoi t’agite-tu encore ?

Le paysage est flou, et doucement les brumes s’évaporent… le révélant. L’humanoïde semble discourir avec l’invisible, un invisible râlant, un invisible ronchon, grincheux et peu amène au vue des réponses de l’être qui gesticule.

- Mais non -Enfin- !
Et puis ce n’est pas ici qu’on peut avoir ce genre de conversation.


Conversation ? Pourtant, aucun bruit ne fut… entendu. Il ne veut pas, oh non ! Il ne veut pas s’y rendre. Mais il sait qu’il n’a pas le choix, comme un loi silencieuse, celle qu’on ne prononce pas, celle qu’on applique, muette, implacable.

- Cruelle.
Et cruel es-tu, Djinn.

Et la forme tapie dans l’ombre s’affirme, narquoise. Ce n’était pas son précédent interlocuteur. L’homme, dans cette brume, aurait les cheveux sombre, et malgré les ténèbres promises en murmures par ce mauvais génie, l’homme _ le prince, ne peut empêcher un sourire.
Il a remarqué celle qui tremble à côté, écaliré d'une petite lueur, d’une opulente chevelure brune, inoffensive et pourtant jolie lueur brûlante, exaltée, frémissante, terrifiée ? Mais pas encore battue, non ?
Et puis, il en remarque une autre, blanche, immaculée. Plus glacée, tant en elle, que d'effroi, mais tant de prétentions aussi, de splendeurs interdites devant cette autre qui ne prononcera pas un mot.

- Parmi les premiers arrivés _ c’est souvent mon défaut, des premières proies en tes griffes, Djinn, Djinn.

Théâtralement, il s'incline, se servant de son unique aîle comme d'un drapé. Sachant qu'il est inutile de détourner ses pensées sur un désir qu'il n'a jamais pu éradiquer malgré le temps enfuis... Retrouver une norme physique, ne plus être pourvu d'aile, du moins, était-ce ce qui paraissait.
Revenir en haut Aller en bas
Djinn
¤ Faîtes un...Voeu ! ¤
avatar

Nombre de messages : 11
Nature & particularité(s) : J'aime exaucer, eheh
Date d'inscription : 12/02/2009

MessageSujet: Re: Faîtes un voeu !   Jeu 5 Mar 2009 - 21:53

    Le Djinn a fixé, a apposé sa marque hypnotique, comme le ferait un fer rouge sur l’esprit innocent de ce nouvel enfant. Car pour lui, TOUT est jeune, à peine né. Il grimace quelque chose, il semble grimacer.
    Un autre ricanement, l’un de ses sortilèges ne tardera pas à être lancé, quand peu à peu, d'autres papillons sont attirés, parmi les lueurs :

    - Plus difficile, mmmh, plus difficile, murmure t-il en sifflant, dévisageant Nîvïa
    - Mais pas impossible, eh-eh, pas impossible.

    Il ne faut jamais croire, qu'adviendra du Djinn, ce que l'on voulait vraiment ! Il s'amuse, oh oui! Il s'amuse !

    Puis, un autre des invités s’impose, provocant un grognement qui est loin, mais loin d’être content :

    - Nous nous sommes déjà croisé, Majesté, persifle l’esprit démoniaque.
    Et je connais, je vous connais, je sais, ce que vous avez tant désiré. Car le souvenir de ce qui vous rongea, ce dont vous vous êtes accommodé, cela aussi, peut faire parti du souhait.
    Vous n’êtes, à côté de moi, qu’un petit être!
    Si misérable, misérable ! Misérable petit papillon à l’aile unique !
    Et ce détestable, détestable… compagnon ? Traître !


    Il soupire, s’enroule en lui même comme le feraient les anneaux d’un serpent, il se love en lui même, ses yeux sont béants, comme s’ils dévoraient, consommaient, consumaient !

    - Mais je ne suis pas de ceux dont la rancune… tenace…
    Ou bien…
    Mais c’est mon jour aujourd’hui ! Mon jour ! Et quelle fête !
    Tant d’invités sont conviés dans ma toile ! Eh-eh.
    Vous n’êtes que les premiers, que la premières étoiles à briller, et je sais, je sais déjà…
    Ce qui vous sera réservés.


    Et il reprend, comme le sifflerait un serpent :

    - Et pour elle, pour elle ! En premier ! elle sera exaucé.

    Son rire est effroyable, son rire déplait !
    Et peu à peu, l’Ephémère Sauvage commence, à tous les yeux, de disparaître.
    Elle qui souhaitait ne plus être vue, voilà son vœu reconnu, invisible pour tous, devenue minuscule, elle rapetisse peu à peu, sous les yeux ébahis, sa voix ne devient que murmure, un murmure crécelle, une petite souris.
    Il y eut un précédent, de fictions ou réalités dans l’univers, mais voilà, le Djiin ne fait que s’inspirer des désirs… qu’il transforme avec joie.
    Sauvage continuera peu à peu, à s’oublier du visible, à en devenir… lilipucienne.
    Le Djiin se retourne vers les deux autres, brumes d’en dire, qu’ils seront les prochains.

Revenir en haut Aller en bas
http://ShadowUmbre.deviantart.com/
Sauvage
¤ Voyageuse Eternelle ¤
avatar

Nombre de messages : 8
Age : 25
Je suis membre de : Longest Night
Nature & particularité(s) : Princesse nue sans avenir, court après des lucioles
Date d'inscription : 24/02/2009

Songe esquissé
Race & Aptitudes: A première vue, rien de bien particulier
Nom du perso: Se présente sous le pseudo de Sauvage
Idéologie: Aucune

MessageSujet: Re: Faîtes un voeu !   Mer 11 Mar 2009 - 16:52

Elle n’était pas la seule, d’autres étaient arrivés, tous pliés au bon gré de leurs souhaits, tous à partager le sort qu’elle avait déjà deviné. Il n’y avait rien à faire pour faire taire son esprit, il était encore trop nouveau et farouche pour refuser de penser.

La présomption de l’ailé, l’immobilisme de la vierge ne la touchent pourtant pas, et se savoir entourée ne fait que l’effrayer encore plus. L’Ephémère n’est fixée que sur les dents poisseuses et le rire nasillard du djinn. Ce n’est pourtant pas sa prudence qui la sauvera, car bientôt Sauvage sent que quelque chose ne va pas.
Son vœu s’est exaucé.

Vous verrez bientôt, vous autres, à quel point cela est rapide et étonnant. Un moment, on est là, on sait, et puis l’autre, on se rend compte. Entre les deux, le Djinn a lancé son sort, et s’est plié une barre.

Rompant le contact visuel avec le monstre, la forme diminuante commence une courte chorégraphie déséquilibrée et maladroite, se heurte au bassin de la femme glacée – elle a déjà la taille d’une naine -, se sent comme étirée en tout sens et, perdant l’équilibre, s’affaisse devant les orteils de la même demoiselle.
Elle n’était déjà plus que de la taille d’une puce.

Devant elle, elle voit un orteil, un gros, immense, surmonté d’un ongle blanc, d’un pied blanc, et le reste elle ne peut que l’imaginer.
Très bien. N’oublions surtout pas : avant d’être si pathétiquement minuscule, Sauvage était grande. Ne l’oubliez pas, ou on ne sait si elle souhaitera retourner à sa grandeur initiale. Ou si elle s’en souviendra. Car elle semble vite s’habituer à sa nouvelle taille : invisible, la lilliputienne s’attaque à l’escalade de ce corps blafard et froid, s’accrochant d’abord à la forme recourbée de l’ongle, et s’agrippant à la peau et au bulbe des poils (*).

Son but : en dénicher l’épaule et l’oreille, puisque personne ne semble l’entendre.

"Ce n'est pas drôle ! Aidez moi !"

[ (*) = excuse moi Nivia, je ne savais pas si tu étais épilée ou pas…]
Revenir en haut Aller en bas
http://www.deviantart.com/print/48746/?itemids=
Nivïâ
¤ Vierge de glace ¤

avatar

Nombre de messages : 23
Je suis : Un congélo sur pattes ! (Goliath)
Je suis membre de : Hollow Dream
Nature & particularité(s) : je peux faire des doubles comptes à tour de bras ! mouahaha....
Date d'inscription : 21/09/2008

Songe esquissé
Race & Aptitudes: mais une déesse, vous savez pas ce que c'est ou quoi
Nom du perso: Nivïâ
Idéologie: Aucune

MessageSujet: Re: Faîtes un voeu !   Dim 22 Mar 2009 - 23:58

Et voilà qu'un nouveau convive faisait son entrée. Cette personne qui parla au démon comme s'il le connaissais, peut-être même étaient-ils amis. Nivïâ ne le savait pas, et cela ne l'importait peu. Cependant, l'arrivée du prince lui fit tournait la tête et elle aperçu non loin de là une forme dans le brouillard.

Il y avait là une créature recroquevillée qui semblait bouloir se cacher, partir, peut-être même disparaitre. Et ce fut sous les yeux ébahis de la déesse que la jeune femme commençait à rapetisser. Mais n'était-ce pas une illusion ou une hallucination ? C'est au moment où elle se posa cette question que ses oreilles perçurent le rire démoniaque de Djinn, et elle compris. Elle aussi avait du faire un voeu, en première. La seconde, c'était la déesse qui était entrain de réaliser ce qui allait lui arriver, et elle craignait déjà de voir en quoi Djinn allait la transformer. Certes, elle était l'un des êtres dotés du puissant pouvoir de création, mais Djinn, lui avait en sa possession un autre pouvoir...
Celui de destruction.

Mais à peine commençait-elle à avoir peur pour son sort, qu'une petite mélodie résonna dans son oreille droite -une petite mélodie qui n'en était pas une. Non, c'était belle est bien le son d'une voix. En saisissant la petite bête qui était sur son épaule, Nivïâ se rendit compte que c'était la jeune créature de tout à l'heure, celle qui était maintenant petite. Toute petite. Que lui à donc réservé Djinn ? Quelle sera la sentence ?

Nivïa se leva alors, les yeux fermait et le ton calme.
"Allez donc, faites de moi ce que vous voulez, je ne peux plus faire demi-tour de toute façon."
Revenir en haut Aller en bas
http://urielstock.deviantart.com/
Djinn
¤ Faîtes un...Voeu ! ¤
avatar

Nombre de messages : 11
Nature & particularité(s) : J'aime exaucer, eheh
Date d'inscription : 12/02/2009

MessageSujet: Re: Faîtes un voeu !   Lun 23 Mar 2009 - 21:20

    Il riait.
    Il riait si fort.
    Ce rire suraigu comme un grincement de griffe sur une ardoise. Sa voix s'éleva, stridente et inhumaine :

    - Quelle fête, mes amis, que d'allégresse !
    Allons-y, allons-y, dansons, chantons !


    Le Djinn s'entortilla et s'entremêla, ses volutes semblant s'étendre : tout envahir, noircir le ciel déjà si sombre. Le néant de son être s'approcha de ses...Invités ? Nul espoir de s'esquiver en douce.

    - Alors, pour qui sera le prochain cadeau ?
    Am, stram, gram, prince déchu ou belle dame, cœur perdu ou trop de drames, am, stram...
    Gram !


    Un éclair zébra le ciel, et sa lumière aveugla les convives. Il finit sa chute sur la dame de givre – pour le plus grand plaisir du maître de cérémonie. Son sourire s'élargit, et à nouveau sa voix détestable tonna :

    - Ah, petit flocon éphémère, vous voulez la vie éternelle ?
    Quelle étrange manie des hommes de désirer ce qui les fait le plus souffrir...
    Mais la voici, je vous l'offre.


    Mais si c'était vraiment le cas, pourquoi la jeune vierge sentit-elle son corps si lourd ? Pourquoi lui semblait-il fondre comme neige au soleil ? Et pourquoi son rire, son rire hissant et haïssable, résonnait dans sa tête ? La lumière s'estompa, et le corps de la déesse reparut. Son rêve était exaucé, à elle désormais les – joies – de l'immortalité.

    - Oh, j'oubliais, un petit détail...
    Je n'ai jamais parlé de jeunesse éternelle...


    Sa beauté autrefois lisse et marbrée était maintenant froissée ; sa dignité évanouie sous un corps courbé. Et son visage, à présent, portait tout le poids de son âge. Elle avait l'éternité devant elle...à traverser sous les traits d'une vieillarde.
Revenir en haut Aller en bas
http://ShadowUmbre.deviantart.com/
Prince
¤ Magicien mémorable, à plumer ¤
avatar

Nombre de messages : 6
Je suis : tout à fait convenable, si-si.
Je suis membre de : Terres lointaines à peine foulées.
Nature & particularité(s) : Volaille !
Date d'inscription : 18/02/2009

MessageSujet: Re: Faîtes un voeu !   Ven 3 Avr 2009 - 19:35

Impuissance. C’est ce qu’il détestait le plus. Même sachant que tout pouvait être changé, qu’on pouvait toujours ensuite, modifié, ce qui avait été écorché. Même en sachant ça.
Il continuait à haïr cette gigantesque prison, ce jeu où chaque vie, ne représentait qu’un vulgaire pion. L’Eionir jouait, se sachant en terrain conquis.

Il serre les poings, ses phalanges en blanchissent, son sourire s’est enfui, son regard se fixe, se fige, il hait comme il est possible de haïr, dans tous les extrêmes, dans toute la violence et la haine -celle qu’il a toujours en lui-. Il sait, il sait bien, que le Djinn s’en regorgera encore, s’en délectera. Il aime les malheurs des uns… Et de ses autres.
Pourquoi Prince ne frémit pas un instant ? Il n’y a que la rage qui le convulse et l’anime, nulle crainte. Il se fout de ce qu’on lui réserve. Présent depuis trop longtemps en ces terres de malédictions. Il se doute bien qu’on lui a réservé l’une des pitreries dont le Djinn, ce Joker halluciné, a le secret.

Impuissant, il assiste, impuissant, aux sorts de chacun. La petite qui se précipite vers l’inébranlable maintenant croulante.

Le magicien se précipite, pour soutenir ce qui n’est plus que vieillesse, ce qui pourrira lentement à l’image même d’Endymion, même gardant tout ce qui la constituait, ne perdant rien de son histoire, mais ne pouvant même plus réagir à l’actualité !

Le magicien réplique enfin, recouvre ses lèvres de ce sourire, qui en tout occasion éclaire… comme la flamme brûlera le papillon… éphémère :

- C’est vrai. Voici venu votre jour. L’un parmi ces autres.
Et je suis curieux, moi aussi, de voir ceux que vous visiez et l’étendue… de propres souhaits.
Voilà que j’en découvre certains que je ne connaissais pas encore, qu’ils soient novices ou anciens, je suis toujours enjoués à rencontrer ces infortunés passagers.
Vos proies ? Une clientèle potentielle, dès lors que vous obtenez ce que vous désiriez.
Soit, attendons, attendons un peu, que tous s’échinent, qu’ils apparaissent et nous surprennent, soient pris et surpris, que vos vœux les gangrènent. Que les cœurs se calment enfin, juste assez pour retrouver la sérénité d’une réflexion qui les tireraient de ce mauvais chemin.


Vous ne me faîtes pas peur Djinn, ce n’est pas comme si… c’était ma première fois.

Est-ce une impression, ou le regard du Djinn semble s’embraser, comme devinant la jouissance à venir, les sourcils du Prince se froncent, il n‘y a plus qu‘à attendre, attendre et voir, ce qu‘on lui a réservé.
Revenir en haut Aller en bas
Blues
¤ Créatrice d'Extraordinaires ¤

avatar

Nombre de messages : 16
Age : 28
Je suis : Une flammèche enfumée (Inc)
Je suis membre de : The Witch Slay, Kenen Kuro, From Hell, le Cercle des Huit, The Longest Night.
Nature & particularité(s) : Un coeur ouvert d'amertume et de pensées, une âme nostalgique déchantée, un bout de blues dans l'immensitée aux morts amnésiques.
Date d'inscription : 22/05/2008

Songe esquissé
Race & Aptitudes: Agacer ?
Nom du perso: Blues
Idéologie: ¤ Chasseur ¤

MessageSujet: Re: Faîtes un voeu !   Sam 11 Avr 2009 - 21:38

Des gens.
Ou pas.
Du bruit.
Si lointain.

Aspirée, attirée, étirée, comme ses pensées qui s'étiolent et se dirigent toutes au même endroit.
Elle pense entendre, des mots, du bruit, puis plus rien.
Un mouvement sur la droite, a gauche, ou bien en face ?

Qu'importe.

Elle avance.
Et pas n'importe où.

Ses pas la portent, que dis-je, l'emportent irrésistiblement et irrémédiablement vers une forme.
Indistincte.
Effrayante.

Une illusion pense l'artiste.
Un brouillon, simple nuage indistinct, indécis.

Elle s'approche, encore, encore, encore.

Mais non, la forme se précise, et parle.
Oui, elle l'enrôle, et ses paroles s'enroulent littéralement autour du corps, de l'esprit de la jeune femme.
Elle pervertis sa raison, ou, bien au contraire, s'amuse de sa contradictoire existence.

Ou plutôt, non existence.

La forçant à révéler ses secrets, ses envies, sa jalousie, sa HAINE !

Alors elle se souvient, que voulait-elle ?

Rien, vous dira t-elle.

Mais...

Tout oublier ?
Non.

Elle voulait... Inspirer, être admirée, regardée, enfin remarquée.
Mais sans jamais... L'avoir formulé.

Sans jamais l'avoir réellement pensé.
Voulu ?
Non, c'est faux.

Alors elle s'avance, encore plus près, dans cet unique carré de lumière qui lui est réservé.

Vois qu'elle n'est pas seule, et admire son destin.
Son avenir. Probablement sa fin.

Voudrait-elle partir, qu'elle ne le pourrait.
Voudrait-elle hurler, qu'elle ne penserait même pas à bouger d'un cil.

Elle pense, qu'elle aura ce qu'elle veux.
Et elle ne sait même pas ce qu'il en adviendra.


(Un miracle ? Non, non, j'ai bien posté. Hourra !)
Revenir en haut Aller en bas
http://eliara.deviantart.com/
Djinn
¤ Faîtes un...Voeu ! ¤
avatar

Nombre de messages : 11
Nature & particularité(s) : J'aime exaucer, eheh
Date d'inscription : 12/02/2009

MessageSujet: Re: Faîtes un voeu !   Mar 28 Avr 2009 - 17:08

    Frisson - Horreur - Ô joie !


    Les quelques ingrédients d'un plat adulé, dont il savoure chaque bouchée, chaque réaction hébétée, chaque désespoir s'échelonnant progressivement, qu'il fera tout ! ... Pour voir augmenter.

    Oh qu'il aime ça, Oh qu'il aime ça !
    Qu'il s'en réjouit ! Qu'il savoure !
    C'est extraordinaire ces sensations !


    Et le Djinn s'enroule, s'enroule, et s'élève, comme le ferait un gaz fumigène, avant de retomber spectaculairement sur... ses proies, en une fumée détestable qui fait tousser, qui fait pleurer.

    Car le Djinn aime être à l'origine des larmes.

    L'arrogance du Prince ne l'intéresse pas. Il sait déjà, déjà, quel sera son prochain tour.

    Réagir ? Réagir ? Mais ils ne leur laissent pas le choix, c'est tellement plus risible, tellement plus plaisant, de voir cette vermine se tortiller inutilement.

    Un remède ? Oh qu'il est arrogant. Qu'il est arrogant.
    Il veut lui gâcher son jeu ? Il veut lui enlever son plaisir ?!

    Et le Djinn, gueule béante, se jette sur l'être à l'aile unique, pour ne cesser de ricaner, une fois l'illusion dissipée.

    - Quel piètre majesté, se couvre de pustules et d'autres flagrances fétides, seul création sortant de ses babines !

    Il rît, sa mâchoire est close. On aurait pu croire, qu'il l'avait mangé, mais au lieu de ça, apparaît...

    Un crapaud. Un immonde crapaud couvert d'une minuscule couronne - car le Djinn aime l'ironie.

    - Dans ce monde, on aime ressembler à tout le monde ! Vilain crapaud ! Vilain crapaud !
    Celui qui se veut gros, celui qui se veut grooos !
    Et qui EXPLOSE ! Eh-eh-eh.


    Et comme si son le temps s'était arrêté, que les volutes de son corps s'étaient tous figés, il tourne lentement la tête vers la nouvelle arrivée, un ralenti étudié, sur un sourire qui semble s'étirer :

    - Eh-eh-eh !
Revenir en haut Aller en bas
http://ShadowUmbre.deviantart.com/
Djinn
¤ Faîtes un...Voeu ! ¤
avatar

Nombre de messages : 11
Nature & particularité(s) : J'aime exaucer, eheh
Date d'inscription : 12/02/2009

MessageSujet: Re: Faîtes un voeu !   Ven 28 Aoû 2009 - 6:36

    Le Djinn mijotait, patientant pour les réactions qui tardaient à venir. Il bisqua, face au crapaud croassant ce qu'il supposait être des insultes. Étirant sa tête vers l'être qui se couvraient peu à peu de ride, où la minuscule s'était dissimulée, et...

    - Vraiment ?
    Mmmh. Vraiment ?


    Ils doivent être tous, trop choqués pour réagir. Oh comme c'est amusant ! Oh comme c'est jouissif ! Le Djinn dévisage l'humaine figée.

    - Tu veux briller ?

    Il éclate de rire ! Et une aura luminescente entoure soudainement l'humaine ! Elle en est aveuglante, elle abimera tous ceux qui... l'admireront.
    Le monstre se convulse sous son rire en anneaux, mais...

    Quelque chose surgît soudainement, quelque chose... du crapaud ? Oh non eh ! Le Djinn a dit que c'était sa fête ! L'autre n'a pas le droit de participer ! Il ne l'a pas invité !

    Un majestueux dragon s'élève sous les volutes blanches qui le transporte. Il s'étend peu à peu, comme si son corps ne pouvait finir, et ses écailles sombres semblent briller sous l'effet des dessins argentés qui constellent ses écailles. Il observe de ses deux ambres, l'absence d'orbe du génie démoniaque. Dont les étincelles s'enflamment soudainement furieuses :

      - Tu vas trop loin. Marmonne le nouvel apparu.
      - TRAÎÎÎÎTRE ! C'est MA fête.
      - Il est temps.


    Le dragon gronde, menaçant, la lueur des yeux du Djinn s'est soudainement rétrécie :

    - Tu ne vas pas...

    Et le dragon jaillit, en fronde sur cet "hôte" maudit, claquant sa gueule sur ce corps immatériel qui se met à hurler désespérément alors que ses effluves se dispersent à tout vent. Le Djinn n'est plus.
    L'animal mythique se tourne vers le batracien :

    - Majesté..., laissant percer toute l'ironie de son actuelle nature. Un croassement vexé lui répond, et le Dragon s'adresse alors à toute l'assemblée :

    - Par les pouvoirs qui me sont conférés, par le pacte qui me lie à jamais...

    Il paraît inspirer quelque chose... et des flammes explosent de ses naseaux fébriles ! Entourant et dévorant chaque Éphémère ! Étrangement, aucune ne semble brûler vraiment :

    - Selon vos pensées, selon vos désirs, selon votre volonté... Il ne tient qu'à vous, de redevenir... ce dont vous vous souveniez. Ou de changer.
    Il suffit de prononcer un vœu à voix haute, pour qu'il soit caduc. Rappelez-vous-en.
    Il en est ainsi, pour tout ce qui s'écoule... est fêté chaque an. S'il est prononcé... Il ne se réalisera pas... plus.
    Quand les flammes se seront dissipées, vous aurez été transportés...


    Ses paroles se perdent dans un crépitement assourdissant... Quand vous réouvrirez les yeux, ce sera en un autre lieu.




[Consignes Hors-Jeu : Vous pouvez tout à fait ne pas trouver immédiatement réponse à l'énigme, ou au contraire faire en sorte que vos personnages se libèrent du sortilège lancé. Ou même faire durer l'effet.
Quoi qu'il en soit, lorsque vous serez prêt à répondre ou rétorquer, vous n'avez qu'à cliquer ici pour demander à Orphéem l'endroit où vous êtes sur le point d'atterrir. Quoi qu'il en soit, vous ne serez pas seul à cet endroit.]
Revenir en haut Aller en bas
http://ShadowUmbre.deviantart.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Faîtes un voeu !   

Revenir en haut Aller en bas
 
Faîtes un voeu !
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Leuphorie peut il apprendre Voeu ?
» [Terminé] Recherche un pokémon ayant Voeu
» [Recherche] Drattak Malin avec Voeu
» L'énigme vit aussi du voeu d'être percée - Nymeria
» [Recherche] Leveinard voeu et Drabby avec voeu aussi

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Onirie :: ¤ Le Labyrinthe d'Eionir ¤ :: Niflheim-
Sauter vers: