AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Blues, l'artiste

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Blues
¤ Créatrice d'Extraordinaires ¤

avatar

Nombre de messages : 16
Age : 28
Je suis : Une flammèche enfumée (Inc)
Je suis membre de : The Witch Slay, Kenen Kuro, From Hell, le Cercle des Huit, The Longest Night.
Nature & particularité(s) : Un coeur ouvert d'amertume et de pensées, une âme nostalgique déchantée, un bout de blues dans l'immensitée aux morts amnésiques.
Date d'inscription : 22/05/2008

Songe esquissé
Race & Aptitudes: Agacer ?
Nom du perso: Blues
Idéologie: ¤ Chasseur ¤

MessageSujet: Blues, l'artiste   Mer 18 Fév 2009 - 19:19

Elle arrive, s’assois.
C’est une reine… En haillons.
Elle s’allume une cigarette, détourne le regard.


Comment vous appelle-t-on ?

… Blues.

Quel age pensez-vous avoir/pensez vous que je pourrais vous donner ?

Celui que vous voulez, dans la mort l’âge n’a plus aucune importance.
J’étais jeune… Vous savez !
J'aurais voulu l'être à jamais. Et... Je crois que j'ai réussis.

Si je ne pouvais vous voir, comment vous décrieriez-vous ?

Vous me voyiez, comment pourrait-il en être autrement ? Je crois avoir des jambes, des bras, une tête bien vissée sur ses épaules. Sans doute comme d’autres avant moi, vous voyiez ce que j’veux dire ?

J’étais pas très riche, mais je faisais attention à ce que je portais. Si mes fringues ne respiraient pas la jeunesse, on me disait que j’avais du goût et d’autres s’évertuaient à dire que ma démarche et mon regard les impressionnaient. J’vois pas en quoi ça m’a avancée, maintenant. Du charme, de la noblesse dans le regard sans même avoir vingt ans... Vous voulez rire ?! Et elle ri.

Le jour de ma mort un pantalon moulant collait à mes jambes. Je suis tombée. Il s’est déchiré. Je préférais porter des trucs bien larges, j'étais bin dedans. Un débardeur à large bretelles couvrait à peine mes épaules, il tombait sans arrêt. Ca m’énervait. J'y avais foutu de la peinture dessus. Faut avouer que je m’étais un peu énervée sur ce qui me servait de toile, ce jour là. Je détestais les chaussures à talons, j’ignore pourquoi j’en portais. Elles étaient En cuir. Ou plutôt en simili. La seule chose à laquelle je tenais vraiment c’était cette satanée veste.

Je l’ai perdue.

Avez-vous des dons ou pouvoirs particuliers ?

Oui probablement.

Non, mais vous m’avez bien regardée ?
J’en serais là si j’étais si particulière que vous le pensez ?!

A quoi ressemblait votre monde ?

Un monde fait de terre et d’eau. De crasse. De ruines.
Il était beau ce monde, j’aimais observer les étoiles pendant des nuits entières.

Elle tire une nouvelle bouffée de sa cigarette, et des volutes de fumées s’élèvent dans l’air gris du matin.

Racontez moi votre meilleur souvenir...

Elle se tait alors.

N'y en avait-il aucun qui vaille la peine d'être raconté ?
Ou souhaitait-elle tout oublier de sa vie passée ?


Je peux vous raconter ma première cuite si vous le voulez vraiment.
Mais j'en doute !

Elle ri à nouveau.

Et enfin, le pire.

Ma naissance, ma mort, mon enfance, mon évanescente jeunesse... Faites en ce que vous voulez.

Il y a quelque chose de particulier dont vous aimeriez garder la trace ?

Non.

Silence.
Puis elle se reprends...


Si, peut-être.

Il avait un sourire si particulier, vous savez.
Je n'ai jamais su quand le jeu se terminait avec lui, c'était à la vie, à la mort.
J'ai gagné.

Quelque chose que vous auriez aimé laisser derrière vous ?

Tout, et je l'ai fait.

Comment auriez vous aimé que l'on se souvienne de vous et pensez-vous que cela serait possible (que tous se souviennent comme vous l'auriez souhaité) ?

Je voulais être une figure, un personnage, une amie, une amante. Je voulais être Dieu. Je n'étais pas grand chose. J'aimais la sensation de ne plus rien diriger lorsque j'étalais mes sentiments sur des toiles vierges de toute trace humaine. J'aurais voulu que l'on se rappelle de ma présence… éternellement. Je voulais que l'on se rappelle de ces rires et de ces bêtises que l'on faisait enfants. Je veux que l'on me voie en regardant mes tristes et pâles essais jetés en vrac sur du papier journal. Je ne veux pas que l'on se souvienne de moi.

Elle regarde dans le vague, puis reprends cet air de défi qu'elle affichait au début de la conversation.
La cigarette se consume.


Vous voulez m'en dire davantage ?

Non.

Elle écrase sa cigarette contre se main, et hausse les épaules.










Gnh, Ouragne tu croyais pas que j'oublierais.
Si ?
Si.
Moi aussi !
Revenir en haut Aller en bas
http://eliara.deviantart.com/
 
Blues, l'artiste
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Jeune artiste kidnappé , blessé par balle et laissé pour mort à Cité Soleil
» Papy Blues
» Natural blues....Moby
» Wedin Mainbleue [Guérisseur, artiste & cie]
» St-Louis Blues

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Onirie :: ¤ Eionir ¤ :: Les Ephémères-
Sauter vers: