AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Ario, le seul, l'unique !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ario
¤ Seigneur Ario, Mini-démon hobbit esthéticien ¤
avatar

Nombre de messages : 4
Age : 30
Je suis : fou.
Je suis membre de : Pas assez de place pour tout mettre =3
Nature & particularité(s) : Je suis pas un kakamasuke patatoïde !

Date d'inscription : 04/04/2009

Songe esquissé
Race & Aptitudes: Jouer aux poupées vaudou
Nom du perso: Ario Queezle Lix
Idéologie: Aucune
MessageSujet: Ario, le seul, l'unique !   Mar 7 Avr 2009 - 21:12

Comment vous appelle-t-on ?

Ario. Ario Queezle Lix. Les Imps ont deux noms de familles, ça t'épate, hein !

Quel age pensez-vous avoir/pensez vous que je pourrais vous donner ?

Dix-huit ans !

Si je ne pouvais vous voir, comment vous décrieriez-vous ?

Grand, beau et fort, évidemment ! Mais bon, j'ai comme l'impression que tu peux me voir, donc je vais devoir être un peu plus modeste. Grand et fort ? Heu... Même chez les miens, c'était pas tellement le cas, à vrai dire. Je mesure nonante-cinq centimètres.... ET DEMI ! Tâche de ne pas l'oublier, ça, compris ?! Je dois peser entre dix-huit et vingt kilos, comme quoi je n'suis pas très épais non plus. Alors, je te préviens tout de suite : le premier qui se moque de moi à cause de ça, il va le regretter ! Bref ! Beau ? Je sais pas trop... je n'ai pas vécu longtemps parmi les miens, donc je ne sais pas ce qu'ils pourraient penser de moi. Les humains et autres grands dadais me trouvaient généralement assez mignon mais j'ai l'impression que ma petite taille a beaucoup joué. Bah, au moins, je sais que je ne suis pas laid, c'est déjà ça !

Hum, une description un peu plus poussée ? Ben déjà, j'ai des cheveux noirs toujours en bataille, qui descendent jusqu'au bas de la nuque et un peu devant les yeux aussi. En parlant de mes yeux, ils sont bleus ! J'y tiens, c'est ma fierté ! D'habitude, les démons friment avec leurs yeux rouges, comme quoi ça leur donne de la classe... ben moi, je suis différent. Ho, bien sûr, j'suis pas unique, mais ils sont très rares les gens comme moi ! Parce que non seulement le bleu n'est pas une couleur très répandue chez nous, mais en plus mon pouvoir il vient de mes yeux ! La preuve, quand on me les bande, je ne peux plus utiliser ma magie. Ça t'en bouche un coin, hein ? Bon, bon, la suite... J'ai les canines assez développées, plus que chez les humains et leurs cousins du moins. Il paraît que ça se voit quand je ris, mais bon, c'est pas comme si ça avait la moindre importance. Qu'est-ce que je pourrais dire d'autre ? Ha ! Je sais ! Je suis jeune et tout petit, mais je ne ressemble pas à un gamin pour autant ! J'ai bien une forme de jeune homme, ce qui me donne une apparence encore plus frêle et fragile que si j'avais eu une bouille de môme. La plupart des gens pensent que je risque de me casser au moindre choc. N'importe quoi ! Autrement, je suis imberbe et il paraît que j'ai un air effrayant lorsque je mijote l'une de mes petites blagues... Ario, qu'ils me disent, quand t'as cette tête de sadique psychopathe heureux, c'est que tu nous prépare un sale coup. Ils me disent que c'est mon côté démoniaque qui ressort, les sots ! Côté démoniaque, n'importe quoi ! En plus, c'est pas comme si je leur menait la vie dure, non plus, c'est jamais bien méchant. Des punaises dans les chaussures, une souris dans la soupe lors d'un banquet important... ce genre de toutes petites farces, quoi !

Tiens, pour rester dans le "côté démoniaque", même si je suis un Imp, je n'ai pas pas grand chose pour me distinguer d'un simple humain, si on écarte ma taille. Pas de cornes, pas d'ailes, ni de queue pointue... A vrai dire, je suis né sans cornes, et j'avais deux magnifiques ailes rouges ! Des ailes membraneuses et solides, qui auraient pu me permettre de voler en grandissant... si j'avais eu la chance de les garder. Hé oui, chez moi, les ailes d'Imp, ça se mange ! Et comme on estime qu'un futur esclave n'a pas le droit d'en posséder, on me les a coupées. J'en ai encore deux horribles cicatrices dans le dos. Du moins, on m'affirme que c'est pas joli à voir, moi j'en sais rien... après tout, tu sais regarder dans ton dos, toi ? Par contre, je n'ai pas d'ongles au bout des doigts et des orteils, mais de petites griffes. J'espère pour toi que je ne devrais jamais te les enfoncer dans la jambe, parce que ça fait mal, tu peux me croire sur parole ! Ho, et c'est en partie à cause de ces griffes que je ne porte jamais de chaussures ! Puis je n'ai jamais supporté d'avoir mes pauvres pieds emprisonnés, c'est tellement désagréable et inconfortable... Ha, bien sûr, ce n'est pas non plus agréable de marcher pieds nus sur tout type de surface, je te l'accorde. Je me suis déjà planté un bon morceau de verre dans le pied, aussi, je te laisse imaginer ma tête après ça ! Mais à force, j'ai l'habitude.

Avez-vous des dons ou pouvoirs particuliers ?

Bien sur ! Je vais te montrer, attend, donne-moi un de tes cheveux et... quoi ? Comment ça, non ? Bon, d'accord, je vais essayer de faire dans le théorique ! Tout d'abord, je dois obtenir une partie de ton corps, comme un peu de sang, un cheveu, un ongle, un peu de peau... n'importe quoi ! Ou alors, un objet auquel tu tiens un minimum. Une fois que j'ai le matériel, j'utilise mon pouvoir pour le transformer en une petite poupée à ton effigie. Le moindre détail y est, c'est du grand art, attention ! Et tu sais ce que je peux faire, avec cette poupée ? Hum... à vrai dire, je ne m'attendais pas à ce que tu me répondes "oui". Boarf, pas grave... donc, effectivement, je peux te faire mal ! Si je lui casse un bras, par exemple, tu ressentiras la douleur à sa place. Évidement, ton bras ne sera pas cassé comme celui de la poupée, mais la douleur persistera jusqu'à ce que je me débarrasse d'elle ou que tu sois trop éloigné de moi pour qu'elle ne fasse effet. Du coup, je n'ai qu'à matérialiser des aiguilles et les enfoncer un peu partout pour que la personne envoûtée soit torturée. Je sais, c'est un pouvoir terrible, on me l'a déjà dit, mais il fallait bien quelque chose pour compenser ma petite taille, quand même ! Après tout, je suis destiné à faire de grandes choses.

Vos tendances Politiques/courants de pensées ici ?

Ben, je suis votre nouveau boss et vous me devez obéissance. Hein ? Ha, c'est pas ça qu'on me demande... Ben, j'en sais rien, moi ! Je finirais pas le découvrir tôt ou tard, je suppose, mais il est un peu trop tôt pour me demander ça.

A quoi ressemblait votre monde ?

Beeeen... il ressemblait à un monde avec des mers, des arbres, des villes... j'sais pas quoi te répondre, moi ! Ha ! L'endroit dans lequel j'suis né était quand même un peu différent : un monde souterrain ; sombre, chaud et cruel. Flammes, lave, fouets... Un monde que tu n'aimerais pas connaître, ça c'est certain !

Racontez moi votre meilleur souvenir...

Je l'ai aimée. Elle m'a aimé. Nous nous sommes aimés.
Voilà mon meilleur souvenir.
Malheureusement, il est terni par mon plus mauvais souvenir. Je n'ose plus me remémorer cette période de ma vie. Je préfère te raconter quelque chose d'autre à la place.

Ça va te paraître stupide, vraiment, mais ce second meilleur souvenir se résume à "Ici, le client est roi." Ces simples mots, suivis d'un sourire complice et d'une nourriture gratuite m'ont fait comprendre qu'au moins une personne en ce monde me voyait comme je suis réellement, et non pas comme un horrible petit démon dont il faut se débarrasser. Je pensais qu'il était la personne qui me haïssait le plus, parce que les démons ont massacré sa famille, mais il est le seul à m'avoir offert un sourire sincère et avoir tenté de me voir plus en profondeur. Nous sommes devenus amis, après ça, et nous avons arrêté de nous chamailler sans arrêt. Je me suis sentit bien. Décidément, j'aime ce souvenir.

Et enfin, le pire.

Mon pire souvenir s'étend sur une très longue période. Je ne sais plus combien de temps exactement, mais j'ai cru que ça ne s'arrêterait jamais. Les grands démons m'ont attrapé, moi et plein d'autres gosses. Ils ont rasé nos nids, tués tous ceux qui s'opposaient à eux et nous ont enfermés. Leur but, c'était de faire de nous de parfaits petits esclaves. La demande dépassait l'offre, à Pandémonium. Du coup, ils ont décidé de nous dresser, avec une méthode accélérée. Les coups pleuvaient, les fouets claquaient, nous n'avions pas le droit à la moindre erreur. La moindre petite plainte était prise comme un acte de rébellion face à leur autorité. Nous devions seulement nous taire et obéir. Je n'ai jamais réussi. Comme un petit nombre de fortes têtes. D'ailleurs, c'est lors d'une de ces fréquentes rébellions que je l'ai rencontrée, elle. Elle était sans doute la plus courageuse et la plus violente de nous tous, refusant catégoriquement de devenir l'esclave de qui que ce soit. Elle ne cessait de déclarer qu'un jour, ce serait elle qui monterait sur le trône. Elle se voyait reine, riche et puissante. On lui a coupé les ailes plus tôt que prévu, pour ça. On a coupé les miennes, aussi, parce que je la soutenait.
Je l'ai aimée. Elle a fini par m'aimer. Nous nous sommes aimés. L'un de mes meilleurs souvenirs, si ce n'est le meilleur. Pourtant, je ne veux plus y penser, je te l'ai déjà dit.
Parce qu'elle est morte sous leurs coups, à force de leur résister. Elle est morte dans mes bras, en me demandant pardon, se sentant coupable de me laisser seul dans cet univers hostile et cruel. Elle s'est éteinte en pensant à moi, et je n'ai rien pu faire pour la rassurer ou... je n'ai rien pu faire. Depuis, chaque fois que je repense à elle, j'ai mal. Très mal. J'aurais pu essayer de la raisonner, j'aurais pu faire en sorte qu'elle se rebelle moins. Nous nous serions enfuis ensemble. Mais je n'ai rien fait.

Je m'en suis sortis vivant et libre. Je suis bien le seul, d'ailleurs. C'est depuis ce jour-là que je sais que je suis spécial. Elle voulait devenir reine, soit, je deviendrais roi. Je le ferais pour elle, quel que soit le monde. Ici ou ailleurs, je m'en fiche, je serais le roi.

Il y a quelque chose de particulier dont vous aimeriez garder la trace ?

Aeshma.
Rien ne pourra jamais me forcer à l'oublier. Rien ni personne, quoi que tu en penses.

Quelque chose que vous auriez aimé laisser derrière vous ?

Absolument rien ! Je n'ai aucun regret et je suis fier de tout ce que j'ai pu faire dans ma vie ! Bon, ce n'est pas tout à fait vrai, mais malgré tout, je préfère savoir que je n'ai rien laissé derrière moi, c'est plus rassurant dans un sens. Si j'avais pu revenir en arrière et changer certaines parties de ma vie, je l'aurais fait sans hésiter, mais ce n'est pas possible. Il ne me reste plus qu'à tout accepter.

Comment auriez vous aimé que l'on se souvienne de vous et pensez-vous que cela serait possible (que tous se souviennent comme vous l'auriez souhaité) ?

Je dois être honnête ? Oui ? Alors, je pense que j'aurais aimé que les gens se souviennent de moi comme d'un ami, tout simplement. Je ne veux pas qu'ils se souviennent "du démon". Je ne veux pas qu'ils se rappellent d'une petite chose agressive, mégalomane et énervante. Je sais que je ne suis pas toujours facile à vivre, que je ne leur ai jamais été tellement utile... pire, même, je sais que j'ai été un boulet qu'ils devaient traîner constamment. Mais s'il y avait ne serais-ce qu'une petite chance pour qu'ils se souviennent de moi comme d'un véritable ami, alors c'est ça que je souhaiterais. Je suppose que ce serait possible pour au moins une personne, mais je doute que ce soit le cas pour les autres.

Vous voulez m'en dire davantage ?

Prosterne-toi devant ton nouveau roi !
Revenir en haut Aller en bas
 
Ario, le seul, l'unique !
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La foi comme seul et unique soutien [ouvert]
» Rp avec le travelot de service~? Par le seul, l'unique, le magnifique : Zeyros
» Argonar Dal'Shan, le seul et unique dirigeant de l'Hégémonie butarienne.
» Le seul, l'unique : Calior, le garçon démon
» Nishigori Sora - Le seul l'unique ! ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Onirie :: ¤ Eionir ¤ :: Les Ephémères-
Sauter vers: